NEWS Novembre 2020

NEWS Novembre 2020

– MAINTIEN DES COURS ENFANTS –

Après de nombreux rebondissements dans les mesures énoncées, nous vous confirmons que les cours enfants peuvent se poursuivre et reprenne donc dès ce lundi 9/11. Il est à préciser qu’il n’y a pas cours ce mercredi 11/11, ce jour étant férié (le Gymnasium fermé).
ATTENTION : Les élèves en-dessous de 13 ans peuvent assister aux cours « enfant 3 ». Rdv sur la page horaire du site pour connaître les possibilités (Jazz, Classique, Hip-hop et Contemporain)

– COURS ADOS/ADULTES –

Les mesures énoncées dernièrement interdisent les cours au-dessus de 12 ans. Tous nos cours Ados-Adultes sont donc à l’arrêt jusqu’au 13/12.
Nous sommes toujours en cours de réflexion pour les cours manqués.

– POURQUOI NOUS NE PROPOSONS PAS DE COURS EN LIGNE –

Pourquoi ne proposons-nous pas de cours en ligne comme certaines autres écoles de danse? Notre position s’appuie sur différents points que nous vous partageons :

  • Rappelons qu’un cours de danse est un moment collectif à partager avec d’autres et avec un professeur qualifié.
  • Nous pointons un problème d’infrastructure pour l’élève ET le professeur. Qui chez lui/elle a l’espace nécessaire à la pratique de son cours sans être gêné par sa table, son sofa, son mur…?
  • Cela nécessite une installation informatique adéquate que tout le monde ne possède pas forcément.
  • Un problème d’intimité que ce soit pour le professeur ou l’élève. En quoi l’espace intime de l’élève ou du professeur devrait-il être impacté? Pourquoi les autres membres de la famille devraient en subir les conséquences? Il est difficile d’évincer le reste des membres de la famille ou de monopoliser l’espace familial. Et nous pensons aussi aux professeurs qui seraient confrontés à cela plusieurs fois par semaine.
  • L’idée même du cours n’existe plus (dans le sens où il n’y a aucun accompagnement), il s’agit juste alors d’une simple animation.
  • Nous sommes suffisamment plongés derrières nos écrans et smartphones. Nous encourageons la force de pousser la porte d’un studio de danse pour se déconnecter.
  • Sans compter le travail colossal du professeur qui doit complètement réorganiser son cours dans un espace plus que restreint. N’oublions pas que les disciplines proposées (Jazz, Classique, Contemporain, Hip-hop) ont besoin d’espace pour se déployer. Cela est également impactant pour les élèves, comme cité plus haut.
  • Les assurances se dédouanent de toute responsabilité en cas d’accident, que ce soit pour le professeur ou l’élève dans ces circonstances-là.
  • Nous attirons aussi l’attention sur la précarité du métier de professeur de danse. C’est un métier dont le statut n’est absolument pas protégé. Chacun, à sa guise, peut ouvrir son cours en ligne et le faire payer pour être suivi. Aller dans ce sens-là serait la perte de la crédibilité et de la légitimité de la profession que nous souhaitons protéger à notre niveau.

Notre position est donc assez claire et tranchée et c’est celle que nous tenons en ce moment en ayant en ligne de mire le respect de notre métier.

Nous en profitons pour envoyer tous nos encouragements à nos collègues professeurs de danse !

Merci pour votre compréhension !
Nous vous souhaitons une belle reprise.

Benoit & Aurélie